Une maman ne dort jamais tout à fait

Le sommeil est un besoin naturel, physiologique, fondamental et vital pour tous les organismes vivants. Notre corps a besoin de ces périodes de récupération pour se régénérer.

Le nouveau-né dort en moyenne 16 à 20 heures par jour, sans distinguer le jour et la nuit car son rythme circadien est immature. Contrairement à l’adulte, le bébé n’a pas la même durée ni le même type de cycle de sommeil. Le cycle du bébé va évoluer au fur et à mesure de sa croissance et de la consolidation de son sommeil : c’est donc une ACQUISITION qui demande du TEMPS et qui est soumise au RYTHME individuel de chaque enfant.

Nous avons tous des réveils nocturnes, c’est normal. Nous avons tous plus ou moins de difficultés à nous endormir, en fonction de notre fatigue, de notre état émotionnel, du lieu où nous dormons, etc. Pourquoi ? Parce que l’endormissement requiert un environnement sécuritaire qui nous permette de nous abandonner à l’endormissement. Une sécurité physique et affective envoie le signal à notre corps que les conditions sont réunies pour que notre vigilance s’abaisse et que notre cerveau puisse lâcher-prise.

Nos bébés ont besoin de ressentir cette sécurité et qu’ils connaissent très bien grâce à leur vie utérine. De plus, nos bébés sont des mammifères génétiquement programmés pour dormir en groupe (entre autre)… Personnellement, je dors avec mon conjoint, rassurée par sa respiration et sa chaleur. Quand il n’est pas là, je peine à m’endormir et je me réveille plus souvent… Je dis ça, je dis rien…

L’OMS recommande de faire dormir l’enfant dans la même pièce que ses parents durant les 6 premiers mois MINIMUM de sa vie pour prévenir de la mort subite du nourrisson. L’acquisition physiologique du sommeil se situe entre 3 et 4 ans d’âge. Acquisition individuelle qui dépend du bébé, des tensions, des émotions du vécu de naissance, des événements de sa vie, etc.

Nos petits ont besoin de toute notre présence pour progresser dans l’apprentissage de ce processus. Malheureusement en 2020, avec un congé post natal de 10 semaines et un congé paternité de 11 jours, une reprise du travail précoce et souvent à temps plein, une fatigue majorée par notre rôle parental, il est difficile d’offrir à nos bébés toute la sécurité requise pour les accompagner du mieux possible.

Pour avancer dans cette réflexion, je vous recommande l’excellent livre de Laurie Daniel à ce sujet (disponible en version ebook sur internet).

Bien à vous, Orane

Pour aller plus loin

Je vous propose un accompagnement personnalisé en rencontre post-natale. Retrouvez le détail de la prestation ici, et n’hésitez pas à me contacter par là !

Un peu de lecture : Comprendre le sommeil de bébé de Laurie Daniel.